La promotion de l’alternance: Alt&job et WorldSkills

La promotion de l’alternance: Alt&job et WorldSkills

Alt&Job – l’alternance pour l’emploi, une affaire à suivre !

Pour rappel, l’événement s’est tenu les 21 et 22 avril 2017 derniers. L’OFFA a décidé d’y apporter sa pierre à l’édifice, vous allez rapidement comprendre pourquoi…

logo alt&job

 

 

 

 

 

 

Un peu d’histoire

En Wallonie picarde (WaPi), un plan d’actions prioritaires, « Synergies : Tous acteurs pour l’emploi », a vu le jour en 2012. Son objectif était de rassembler les acteurs du territoire autour des questions de l’Emploi, de la Formation et de l’Enseignement. De ces réflexions et échanges sont ressortis 5 axes prioritaires dont fait partie « Le développement de la Formation en Alternance et le suivi de stages ». Le Comité de pilotage en charge de cet axe a décidé de mettre en place un événement promotionnant la formation en alternance comme filière d’excellence et destiné au « Tout public »: « Alt&Job, l’Alternance pour l’emploi ».

L’Office tient à remercier toutes les personnes ayant fait de cet événement une réussite !

Un bilan positif

A ce titre, nous sommes allés à la rencontre de Mesdames Marie-Julie Barroo, Chargée de missions, IBEFE – Instance de Bassin Enseignement qualifiant – Emploi – Formation, CSEF – Chambre Subrégionale de l’Emploi et de la Formation pour la Wallonie picarde et Ludivine Delmotte, Directrice du CERAT à Tournai ainsi que de Monsieur Eric Bossart, président de l’Instance du bassin EFE de Hainaut Sud, qui comptent parmi les organisateurs de l’événement.

Ce dernier nous confie que, même s’Il s’agit d’une première et que des choses sont à améliorer, Le feed-back général est positif ! Nombreux furent les encouragements à poursuivre dans cette direction. Et le simple fait de travailler sans mettre en avant un opérateur plutôt qu’un autre, est déjà une belle victoire en soi. Pour rappel, la formule proposée consistait en une mise en lumière de la plus-value de l’alternance dans l’acquisition des compétences, via des démonstrations métiers. Ces démonstrations se sont déroulées sans étiquettes afin de privilégier l’intérêt général. Au cours de ces deux journées, il y avait également des stands informatifs, des témoignages de six entrepreneurs de la région quant à leur expérience de l’alternance ainsi qu’un événement dans l’événement à l’attention des entreprises, le vendredi soir, sous forme d’exercices « pecha kucha ».

Pecha Kucha, version light du PowerPoint made in pays du soleil levant 

Il s’agit de présentations orales avec pour support vingt slides projetés pendant vingt secondes chacun. Les slides ne peuvent contenir que des images sans texte.

IMG_7137

 

Mr. Eric Hellendorff, Directeur général de l’OFFA présentant- avec brio- l’Office au cours de l’exercice Pecha Kucha

 

 

 

 

Mr. Bossart se réjouit de cet exercice puisqu’il a permis la signature d’un document par sept grandes entreprises de la région et par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Wallonie Picarde par lequel lesdites entreprises s’engagent à soutenir les initiatives alternance sur le territoire WaPi. Ce qui cadre bien avec le but poursuivi au travers de cette soirée à destination des entreprises que Mme. Barroo décrit comme étant une réelle implication des entreprises, dans un esprit win-win.

Un projet à faire vivre

Face à ce constat positif, on ne peut que s’interroger sur d’éventuelles répliques. A ce titre, Mesdames Delmotte et Barroo soulignent que cette première édition d’alt&job et ses préparatives visaient aussi à développer un projet à faire vivre sur le territoire de la Wallonie picarde, qui constitue un modèle pouvant être décliné dans d’autres territoires en Wallonie et à Bruxelles, en lien avec l’OFFA et les instances bassins Enseignement qualifiant-Formation-Emploi.

 

WorldSkills Belgium, un mouvement pour la promotion des métiers manuels, techniques et technologiques via des compétitions !

WorldSkills Belgium est l’association belge de promotion des métiers manuels, techniques et technologiques reconnue par les instances internationales, WorldSkills Europe et WorldSkills International.

Monsieur Francis Hourant, Directeur de WorldSkills Belgium vous présente les actions et objectifs du mouvement WorldSkills:

WorldSkills Belgium représente la Belgique auprès de WorldSkills International (77 pays membres) et de WorldSkills Europe (28 pays membres). Ils partagent en commun les objectifs généraux que sont : « démontrer par ses actions que les métiers manuels, techniques et technologiques apportent une contribution essentielle au succès économique des pays et à l’accomplissement personnel des individus ».

Le projet global de WorldSkills (WSI), de WorldSkills Europe (WSE) et de WorldSkills Belgium (WSB) est basé sur 4 axes issus d’un cadre général :

Une vision commune consistant à améliorer notre monde grâce à la force des compétences techniques et six piliers communs, ou domaines d’intervention, qui sont: la « Promotion des filières qualifiantes et métiers techniques », l’organisation et la participation à des « Compétitions », les plus-values pour les secteurs de « l’Education et de la Formation », la « Coopération internationale » comme outil d’échange d’expérience, le développement de la « Vie professionnelle et des carrières » des jeunes et des Experts, les « Etudes et Recherches » dans son champ d’activité.

logo skills

 

Deux de ces quatre axes se présentent comme une déclinaison du cadre général du mouvement visant à rencontrer les objectifs spécifiques donnés à WorldSkills Belgium par les Gouvernements de Wallonie, de Bruxelles, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Communauté germanophone, ainsi que par ses partenaires de l’éducation et de la formation d’une part, et les partenaires sociaux d’autre part. Il s’agit de l’axe « mission » visant à mettre en valeur les filières qualifiantes et les métiers techniques ainsi qu’à démontrer les opportunités qu’elles représentent sur un plan personnel et professionnel. L’axe « position », quant à lui vise à faire de WorldSkills Belgium l’acteur de référence dans la promotion des métiers manuels, techniques et technologiques à l’horizon 2020.

En regard de cela, Mr. Hourant souligne que trop souvent, le grand public a une vision tronquée et réductrice de l’action et de l’impact du mouvement WorldSkills. La participation de jeunes talents belges à des compétitions internationales n’est que la partie visible d’un travail de fond au profit de l’enseignement et de la formation, avec pour objectif final de révéler et d’élever les niveaux de compétences des apprenants et des formateurs pour atteindre les standards internationaux d’excellence. Les bons résultats de nos jeunes montrent aussi tout leur talent et la bonne formation reçue.

Les valeurs principales défendues par WorldSkills Belgium sont : l’excellence professionnelle, la fierté et la passion de pratiquer son métier, la nécessité des « études tout au long de la vie », l’ouverture sur le monde (créativité, entrepreneuriat, multilinguisme, estime de soi et respect des autres, etc.).

Dans cet esprit-là, trois types de compétitions sont organisées : les startech’s days organisés tous les ans par WorldSkills Belgium avec tous les opérateurs de la formation en vue de sélectionner le team belge qui concourra aux compétitions internationales aux niveaux européens (EuroSkills) et mondial (WorldSkills).

Startech’s days, EuroSkills, WorldSkills, comment ça se passe ?

Deux événements grands publics ponctuent médiatiquement l’année : l’organisation, tous les ans, des Startech’s (de janvier à fin mars) en Belgique et la participation, alternativement, au Mondial des métiers, WorldSkills (à Abu Dhabi, en octobre 2017) ou au championnat européen des métiers, EuroSkills (à Budapest en 2018).

Les Startech’s sont organisés autour de deux axes : le championnat des métiers (en 2017, 30 métiers en compétition, plus de 700 jeunes de moins de 25 ans qui y ont participés, présélections lors d’événements comme le Salon de l’auto, Batimoi, etc.) et les Villages métiers.

Plus de 40.000 personnes ont assistés aux présélections 2017 aux quatre coins de Wallonie et Bruxelles, et 6.000 jeunes sont venus aux Startech’s Days à Namur et à Bruxelles les 20 et 21 mars (finales des 30 compétitions dans 6 grands secteurs d’activités, 70 animations d’informations et de découvertes dans les Villages métiers). Chaque finaliste (+ 250) voit son parcours valorisé par un certificat de participation. Les médaillés dans chaque discipline reçoivent en plus une formation technique unique de plusieurs jours avec un formateur, Expert pour WorldSkills Belgium qinsi qu’un stage de 2 jours de formation au « Soft skills » (adaptabilité, créativité, gestion du temps et du stress, motivation, etc.)

Et l’alternance dans tout ça ?

Les 700 inscrits aux Startech’s 2017 proviennent pour 25% de l’alternance (CEFA compris), 52% de l’enseignement secondaire, 13% de l’enseignement supérieur et les derniers 10% sont demandeurs d’emploi ou travailleurs.

L’équipe belge qui participera à WorldSkills Abu Dhabi est composée de 16 jeunes (9 Wallons, 1 Bruxellois, 1 Flamand, 5 Germanophones, 2 filles et 14 garçons). 6 sont issus de la filière en alternance. Tous vont maintenant recevoir une formation technique de plusieurs semaines ainsi que participer à deux week-end de Team building.

logo skills 2017

 

 

Pour plus d’information : www.worldskillsbelgium.be